•  

     

    SEDUCTION 

     

    Je ne sais si l’avoir séduite

    Est la formule qui convient  à notre rencontre fortuite

    Le contraire me parait plus approprié .

     

    Sa présence en ce  lieu est déjà un message.

    Son corps  juvénile et déjà femme sage

    Ma d’emblé subjugué

    Surtout son sublime décolleté.

    Mon regard, est dans le vague à ce comptoir,

    Absorbé par la conversation de mon Ami

    Comme à chaque rencontre du soir

    Sans voir  ses yeux qui me sourient.

    Sans bruit elle apparue, souriante, jeune, belle

    Souriante comme une image pieuse, rayonnant

    Un halo invisible autour d’elle

    Je restais médusé, sans un mot, badant…

    Et mes yeux tombèrent innocemment, comme aimanté

    Sur sa plus innocente et belle séduction ; son décolleté…

    Quelle que fut ma résistance, dans ses bras elle m’enserra.

    Je fus absorbé dans un maelstrom de douceur

    Vous savez ? celle que  jamais tu n’oublieras

    Sa voix, sans être ensorceleuse, était moi du bonheur

    Elle usa de toute sa félinité, de son pouvoir

    Et moi pauvre couillon amoureux

    Bienheureux, sans regrets et presque honteux

    Je lui fis ma demande, comme tout homme sérieux 

    «Veux-tu devenir ma femme» cela en était fait de ma liberté

    Mais la plus belle des prisons m’ouvrît  ses bras et son cœur

    Et ses lèvres furent mes plus fabuleux bracelets. §§§

     

    Le Colporteur §§§ ©

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :