• Elle met au matin ses plus beaux pétales,

    Se poudre la frimousse

     D'une poudre au miel d'Amour,

    Se parfume d'une fragrance matinale ;

    Dans ses yeux elle a placée un soleil...

    Sa voix répand des chants d’oiseaux

    Sa démarche est chaloupée 

    Comme la bise dans les blés d'or...

    Les nuées d'oiseaux font des nuages bleus au ciel ;

    Tout cela accroche en mon cœur le soleil de la journée

    Et je ris de voir cette fleur courtisée de toutes parts

    Sachant que moi seul !...

    Pourra butiner son nectar

    Me délecter de l'effeuiller

    Pour mettre à nu son cœur

    Et m'endormir dans la corolle satinée de ses bras...

     

    Le Colporteur §§§©

     

     

     

      

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Il n'y a pas à pleurer en ce jour (cela étreindrait les bougies)  

    Ces bougies qui éclairent ce joli mets , (pas le mois de mai)

    Mais ce gâteau ,, offrande à toutes ces années

    De patiences de "souffrances" et de fête à la vie...

    Cette vie qui passe et qu'il faut croquer comme un fruit 

    Cerise sur ce gâteau (laisse moi-en un morceautonguedu gâteau)

    Ne rien regretter de ces jours passés

    Cela assombrirait les jours futurs.

    Profite de cette soirée 

    De ceux qui sont venus pour te célébrer

    Il y a de l'Amour plus sincère en l'Amitié

    Que celui donné par le physique...

    Ton cœur saura l'inviter en ta demeure.. 

    Trèfle(à 4 feuilles) de mots

    JOYEUX ANNIVERSAIRE ET GROS GROS BISOUS ♥♥

     

    LE COLPORTEUR §§§ © ET CLAUDINE SA MUSE 

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Tu viens d'entré dans ma nuit 

    Comme on entre dans la vie

    Quelque chose qui te pourri

    Chose qui s'installe et te poursuit

    Qui te ronge comme le termite

    Ça te prend aux tripes

    Comme le chœur d'une chorale

    Le chant mortel d'une sirène 

    Le fracas silencieux des vagues sur les rochers

    Tu es entrée dans ma nuit

    Tel le silence sans bruit

    Cherchant des yeux 

    L'éclair dans les cieux

    Tu es entré une seconde dans ma nuit

    Toi ;

    La peur de la vie qui s'enfuie...

     

    Le Colporteur §§§©

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Je viens de jeter un œil (façon de parler)dans le rétroviseur 

    Et bien je n'ais rien vu, mais rien de chez rien

    Pas une image pas un son , que dalle 

    Aucun souvenir de ce jour si merveilleux

    De cette ambiance magique saupoudrée parfois de blanc

    Ce sapin tout enluminé,

    Scintillant d'écharpes de couleurs  

    Avec à son pied sur un lit de mousse ;; la crèche

    Et ses membres de la sainte famille ,

    Et ses santons de notre bonne provence

    Preuve que tout par de là (rires).

    De tout ceci je vous le disais que dalle

    Pas une seule trace...

    Bon il faut que j'avoue que ce premier noël

    J'ignorais encore jusqu'à l'existence 

    De ce bon vieux personnage à houppelande rouge

    Et grosse barbe blanche

    Et de son traîneau magique

    Je n'avais encore que huit mois si je sais évaluer ;

    C'était un 25... avril , il y a pfffiiouu!!! d'années...

     

    Le Colporteur §§§©

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Il y a apprendre et à laisser 

    Il y a à prendre et à l'essai 

    Il y a les sait d'apprendre. 

    Laisser prendre l'essai 

    Essai de prendre et d'apprendre

    Lasser d'apprendre à laisser

    Laisser prendre à l'essai 

     

    Le Colporteur §§§© 

    Partager via Gmail

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique