• Le silence du sommeil à une saveur de miel 

    Des abeilles virevoltent aux portes de la ruche des songes

    Le propolis des rêves, comme un onguent

    Soulage les corps et les cœurs meurtris par le jour passé

    Comme un remmouleur aiguise les tranchants émoussés.

    La nuit écoute  , répare , repose les corps fatigués

    La nuit nous chante des comptines aux  douces paroles

     Elle nous fait souvent défiler des images aux différentes couleurs

    Des odeurs aux effluvent suaves semblants réelles

    Parfois des cauchemars jaloux , s’immiscent parmi ces images

    Chassés vivement d'un réveil salvateur...

    Les rêves reprennent leurs cours , ou démarrent un nouvel épisode,

    Au pire le sommeil baisse les bras

    Et nous fait un réveil plus prompt ...

    Voila , un petit épisode nocturne

    Nos voix peuvent retrouver leurs volumes ;

    Mais on parle .. parle mais de nouveau

    Il est l'heure de retrouver nos rêve pour ;

    Reprendre où on les a interrompue , ou commencer un nouvel épisode .

     

    Le Colporteur §§§©

     

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Dans la serrure de la nuit

    J'ais glissé la clé du sommeil

    Doucement ,sans bruit , je l'ais tournée

    Comme les aiguilles du réveil ...

    Sur les gonds des étoiles

    La porte des songes , aux rouages silencieux ,

    C'est alors ouverte à l'univers des rêves...

    Le sommeil sur un tulle, vaporeux tapis volant,

    M'a emporter par-delà le pays des songes........

    J'y ais croisé des êtres ! des êtr..tre RRRR...!

    Chuuutt !....

    Je vous raconterais ...« Bonne Nuit »...

     

    Le Colporteur §§§©

     

     

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Je l'ais posée là comme on pose un bouquet 

    Je l'Aimai pourtant ,

    Et depuis si longtemps !... ;

    Depuis si longtemps que les racines de mon cœur ,

    C'étaient , dans la terre de ton corps ,

    Greffées ...

    Je n'étais pas fait pour être jardinier

    Mais tu m'as offert ton jardin

    Patiente tu le fus ; je n'y croyais pas...

     

    Dans le grand potager de la vie 

     Les fruits que tu as donnée ont grandis ; 

    A notre tour de profiter des fruits de leur jardin ;

    Dans ce jardin qui résonne encore de leurs présences... 

    Ainsi va le potager de la vie

    Aux grès des jardiniers 

    Aux grès de nouvelles saisons...

     

    Le Colporteur §§§©

     

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Il y a juste un temps pour tout ;

    Et pourtant , un instant 

    A mis l'temps pour tout ce temps .

    Pour tant de choses en son temps

    Le temps pourtant l'a bien pris...le temps.

     

     

    Le Colporteur §§§©

     

     

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • En me glissant sous les draps 

    Une douce chaleur irradia mon corps 

    Un contact soyeux , mieux que du velours 

    Se propagea au-delà de mon esprit , de mes rêves :

    Je ne bougeais plus de tout mon être

    De peur de faire fuir cette présence.

    Mon corps restait comme suspendu 

    Flottant dans l'irréalité d'une présence ;

    Mes mains , dans cette obscurité soyeuse et tiède des draps

    Reconnurent la plastique des courbes d'un corps ;

    D'un corps quelles avaient tant de fois caressées

    Mais que chaque jours sans se lasser 

    Elles Aimaient à en redécouvrir la sculpture...

    Je me laissais , sans résister ,

    Enveloppé de cette douce chaleur , 

    Embarquer dans le vaisseau du sommeil ;

    Enlacé dans des bras Amoureux 

    Je m'endormi , ne sachant si cela était un rêve

    Ou une réalité rêvée éveillée ...

     

       Le Colporteur §§§©

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique